Category Archives: SÉANCES SPÉCIALES

OUVERTURE

La Telenovela Errante
(The Wandering Soap Opera)    
    

Raoul Ruiz, Valeria Sarmiento

1990-2017, 78’, Chili/Chile

La Telenovela errante constitue un commentaire satirique acerbe sur la détérioration de la situation politique, économique et sociale du Chili, à travers un enchevêtrement d’histoires habilement déployées en un jeu sur les conventions, les clichés et le kitsch. Tourné par l’immense Raoul Ruiz en 1990 avant d’être récemment achevé et monté par la cinéaste Valeria Sarmiento (épouse et collaboratrice de longue date de Ruiz), « la structure du film est basée sur l’idée que la réalité chilienne n’existe pas, mais qu’elle se compose plutôt d’un ensemble de feuilletons télévisés […]. Toute la réalité chilienne est appréhendée sous l’angle du feuilleton télévisé, qui sert de révélateur » (Raoul Ruiz). Composé d’une série d’épisodes reliés entre eux, La Telenovela errante associe le spectre de la guerre à une mise-en-abyme de la notion de surveillance et montre comment le réel peut conduire une société opprimée à se retrancher dans des fictions absurdes. – Andréa Picard

 

 

 

CLOTURE

Affiche “Un film d’Aquaserge”

Un film d’Aquaserge      
Guilaume Bordier, Marlène Laviale

2018, 60’, France, WP
Une preneuse de son de cinéma assiste à l’enregistrement d’un album du groupe Aquaserge. Elle se fait oublier pour mieux écouter et glaner, munie de sa perche, tous les sons qui vibrent dans l’espace clos du studio. Elle dévoile ainsi à nos oreilles un univers sonore foisonnant.

Qui sont Aquaserge?

 

 

 

Séances spéciales // Projections

 

“Projections”
Projections        
Dorine Brun, Julien Meunier

2018, 39’, France, WP

Tout au long de l’édition 2017 de Cinéma du réel, Dorine Brun et Julien Meunier ont suivi le jury des jeunes, composé de lycéens, des journées de projections jusqu’à la remise des prix.
Throughout the 2017 edition of Cinéma du réel, Dorine Brun and Julien Meunier followed the Young Jury, made up of high-school students, from the days of screening to the awards ceremony. 

Le Jury Jeune de l’édition 2017 lors de la cérémonie du palmarès
photo: Lou Dacon

 

 

 

128 semaines au Collèges Dora Maar

 

Atelier de travail
Atelier de travail
128 semaines au Collèges Dora Maar
avec Eric Baudelaire et des élèves du collège

Automne 2015, Éric Baudelaire, réalisateur et plasticien est invité à imaginer un film autour du collège Dora Maar, un établissement flambant neuf à Saint- Denis. Il décide d’esquisser le portrait d’un groupe d’enfants au cours des quatre années de leur scolarité.

Progressivement, le sujet du film, toujours en cours de réalisation, devient l’objet de sa propre fabrication et les collégiens ses auteurs. 128 Semaines au collège Dora Maar propose une radiographie d’une France en devenir, plurielle, consciente des déchirements communautaires qui forgent son propre vivre-ensemble et implique une génération « selfie », « Youtube », qui va explorer sa représentation face à l’objectif, dans un langage audiovisuel vernaculaire quasi quotidien.

 

Projection de trois fragments de 128 Semaines au collège Dora Maar, long métrage documentaire en cours, réalisé par Éric Baudelaire.

> Suivie d’une discussion en présence du réalisateur et de Rasha Salti, chargée de programmes La Lucarne – ARTE et des élèves du collège. L’atelier de travail fera l’objet d’un tournage.

dimanche 25 mars, Petite Salle
ENTRÉE LIBRE
11h30 Devenir collégien (51’)
13h30 / 1:30 pm Aïcha (57’)
15h / 3pm La vérité du son (39’)

 

Atelier de travail s’inscrit dans le cadre d’un partenariat avec la chaîne ARTE autour des écritures de la Lucarne, case de l’unité Société et Culture qui prône les voix d’auteur radicales et les propositions cinématographiques singulières.

 

 

 

 

 

Avec le soutien du CNC – Fonds d’Aide à l’innovation Audiovisuelle et le Département de la Seine-Saint-Denis, en association avec Arte France- Lucarne. Dans le cadre du programme “1% artistique” du Département de la Seine-Saint-Denis

Le Cinéma du réel fête la cinémathèque du documentaire

 

La création documentaire connait une effervescence extraordinaire. L’exposition de ces œuvres est un enjeu majeur et c’est toute l’ambition de La Cinémathèque du documentaire.
Initiée par la Scam, elle rassemble et fédère des structures engagées dans la diffusion du film documentaire à Paris et dans toute la France, qui assurent une programmation régulière ouverte à tous.

 

Dans le cadre de sa 40e édition, Cinéma du réel fête cette nouvelle et unique institution lors d’une soirée spéciale, proposant la projection de :

 

L’Illusionniste

L’ILLUSIONNISTE. PORTRAITS D’ALAIN CAVALIER
Alain Cavalier
13’, 1992, France

Une vieille dame enjouée, devenue illusionniste par amour, parle de son métier et exécute quelques tours de magie avec grâce et drôlerie.

 

“The Cinema Travellers”

Avant-première en présence des réalisateurs
THE CINEMA TRAVELLERS
Shirley Abraham, Amit Madheshiya
96′, 2016, Inde/India

En Inde, un exploitant astucieux, un forain bienfaisant et un réparateur de projecteurs non-conformiste portent un magnifique fardeau : continuer à faire vivre les derniers cinémas itinérants au monde.
Mention spéciale du prix du documentaire L’Œil d’or au Festival de Cannes 2016

mercredi 28 mars 2018, à 20h30, en Cinéma 1