Category Archives: Ir/réel

Ir/réel

Une programmation qui propose une multitude d’expériences immersives pour redessiner les contours de plus en plus flous de la réalité contemporaine.
Ir/reel charts the increasingly fluid borders of contemporary reality with a multitude of different immersive experiences.

 

Barulho, Eclipse

BARULHO, ECLIPSE (UPROAR, ECLIPSE) Ico Costa / 2017, 68’, Portugal
en présence d’Ico Costa

Tourné en un noir et blanc métallique, le premier long-métrage d’Ico Costa (qui a remporté l’année passée le prix du court-métrage au Cinéma du réel pour Nyo Vweta Nafta) est un film hypnotique et sensoriel présentant un concert de Rahu, le projet d’Alex Zhang Hungtai, qui s’est fait connaître sous le nom de Dirty Beaches.
Shot in steely black and white, the first feature length film by Ico Costa (whose Nyo Vweta Nafta won the Short film Award at Cinéma du réel last year) is a hypnotic and immersive concert film documenting a musical performance by Rahu, a.k.a. Alex Zhang Hungtai, fomerly of Dirty Beaches fame.

Caniba

Caniba Lucien Castaing-Taylor, Véréna Paravel / 2017, 97’, France
En présence de Véréna Paravel, Lucien Castaing-Taylor et Jacques Audiard

Cette interview-portrait d’Issei Sagawa, tristement célèbre en raison de sa condamnation pour meurtre et cannibalisme à Paris en 1981, est des plus troublantes. Le film relate également l’histoire shakespearienne de la rivalité entre Sagawa et son frère.
A deeply disturbing interview-portrait of Issei Sagawa – notoriously indicted for murder and cannibalism in Paris in 1981 – Caniba is also a Shakespearian tale of the rivalry between Sagawa and his brother.

 

Den’ Pobedy

Den’ Pobedy (Victory Day) Sergei Loznitsa / 2018, 94’, Allemagne
2018, 94’, Allemagne/Germany
Pendant une journée au Treptower Park à Berlin, nous suivons un peuple exilé venu commémorer la victoire soviétique sur les nazis dans un ballet désordonné, burlesque et anachronique.
During the course of a day at Treptower Park in Berlin, we follow an exiled community who has come to commemorate the Soviet victory over the Nazis in a disorderly, burlesque and anachronistic choreography.

En attendant les Barbares

En attendant les barbares Eugène Green / 2017, 76’, France
en présence d’Eugène Green

Dans la nuit, six personnes frappent à la porte d’un mage et d’une magesse. Elles cherchent à se protéger de l’arrivée des barbares annoncée sur les réseaux sociaux.
One night, six people knock on the door of a warlock and witch. They are seeking protection against the barbarians, whose arrival is announced on the social networks.

End of Life John Bruce, Paweł Wojtasik / 2017, 91’, USA
en présence de la productrice Athina Rachel Tsangari, Paweł Wojtasik et John Bruce (sous réserve)

En accompagnant cinq personnes en fin de vie, les réalisateurs nous confrontent frontalement à ces corps et ces esprits affaiblis et interrogent notre regard. Il en ressort un grand film sur l’amour.
Following five terminally ill people, the filmmakers bring us face to face with their weakened bodies and minds and query our gaze. The result is a magnificent film about love.

Extinção

Extinção (Extinction) Salomé Lamas / 2018, 80’, Allemagne-Portugal en présence de Salomé Lamas

La question des frontières de l’ex-URSS s’est révélée être une véritable bombe à retardement. Narré par un citoyen transnistrien nommé Kolya, Exctinction constitue un envoûtant assemblage de documents, fragments de l’imaginaire collectif de l’Union Soviétique.
The question of borders of what was once the USSR has proven to be a potential time bomb. Extinction is a haunting mix of materials, fragments of the collective imaginary of the Soviet Union, with Kolya, a national of Transnistria, in the lead role.

Good Luck

Good Luck Ben Russell / 2017, 143’, France-Allemagne
en présence de Ben Russell et Marie Voignier

L’artiste et réalisateur américain Ben Russell poursuit ses travaux d’ethnographie spéculative en s’intéressant à deux communautés de mineurs dans cette étude étonnamment émouvante et superbement filmée en Super 16.
American filmmaker and artist Ben Russell continues his explorations in speculative ethnography with this surprisingly moving study of two mines stunningly shot on Super 16mm.

The Green Fog

The Green Fog Guy Maddin, Evan Johnson, Galen Johnson / 2017, 63’, USA
en présence d’Evan Johnson

Pour leur plaisir et le nôtre, Guy Maddin, Galen Johnson et Evan Johnson ont recréé Vertigo d’Alfred Hitchcock en utilisant exclusivement des plans de films et séries télévisées dont l’action se déroule à San Francisco.
For their and our own enjoyment, Guy Maddin, Galen and Evan Johnson have recreated Alfred Hitchcock’s Vertigo using nothing but shots from films and TV series whose action is set in San Francisco.

L’Héroïque Lande, la frontière brûle

L’Héroïque Lande, la frontière brûle Nicolas Klotz, Elisabeth Perceval / 2017, 219’, France
En présence de Nicolas Klotz, Elisabeth Perceval et Robert Bonamy

Tourné avec des jeunes gens pris dans le tumulte des guerres, des violences policières, et leurs tentatives de traverser la frontière vers l’Angleterre, L’Héroïque Lande pourrait être un épisode ignoré de l’Odyssée d’Homère.
The destinies of Almaz, Zeid and Dawitt become intertwined, between the narrow tracks of the Jungle, the low skies of the wastelands and the long perspectives of the Calais beaches.

 

Ta Peau si Lisse

Ta peau si lisse (A Skin So Soft) Denis Côté / 2017, 93’, Canada
En présence de la productrice Dounia Sichov

Ta peau si lisse suit le quotidien de six culturistes qui se préparent en vue de compétitions. Denis Côté brosse un portrait à la fois drolatique et plein de tendresse de ces gladiateurs des temps modernes guidés par un idéal commun de perfection physique.
Ta peau si lisse closely follows six bodybuilders as they prepare for championships. Denis Côté crafts a droll and tender portrait of these modern-day gladiators driven by a mutual idea of physical perfection.

# Autour de Lucrecia Martel

Zama Lucrecia Martel / 2017, 115’, Argentine, Brésil

Ce film, qui se déroule à la fin du 18e siècle dans un lieu reculé de l’Amérique latine, suit le quotidien du magistrat Don Diego de Zama: dans l’attente de sa mutation à Buenos Aires, il dépérit dans un état second, qui finit par entraîner chez lui une fièvre tropicale.
Set in the late 18th century in a far-flung Latin American locale, the film follows magistrate Don Diego de Zama as he awaits transfer to Buenos Aires, languishing in a perpetual, liminal state, which induces a feverish tropical malady.

Lucrecia Martel dans “Años Luz”


Años Luz (Light Years)
 Manuel Abramovich / 2017, 72’, Argentine

Manuel Abramovich a filmé Lucrecia Martel pendant le tournage de Zama.  Años Luz est à la fois le portrait d’une cinéaste au travail et une œuvre personnelle sur la création.
Manuel Abramovich filmed Lucrecia Martel during the shooting of Zama. Años Luz is both the portrait of a filmmaker at work and a personal film about creation.

# Anger / Rivers / Russell

Invocation of my demon brother Kenneth Anger / 1969, 12’, USA

«Offrande cinématographique précédant la projection de The Rare Event, cet objet temporel à l’aura sombre constitue un surprenant miroir noir où se concentrent vibrations occultes, recours à la magie et la possibilité réelle d’une résistance satanique. » – B.R.
Presented here as a kino-offering before The Rare Event, this darkly auratic time-object is a startling black mirror of occult vibrations, magical inquiry, and the very real possibilities of Satanic resistance.” – B.R.

Invocation of my Demon Bother


The Rare Event 
Ben Rivers, Ben Russell / 2018, 48’, UK // en présence de Ben Russell et Ben Rivers (sous réserve)

Grâce à un mixage audio immersif, à la magie cinétique du numérique et à un casting impressionnant, ce qui semblait à première vue être un documentaire sur une discussion philosophique se transforme peu à peu en l’ « évènement rare » – un portail où toutes les dimensions se fondent en une seule.
With the aid of an immersive sound-mix, kinetic digital magic and an impressive cast, what appeared to be a document of a philosophical discussion slowly transforms into The Rare Event – a portal that joins all dimensions into one.

 

# Performances

The Private Property Trilogy: A survey of the life and films of C.B. Nicolás Pereda / 50’, Mexique

The Private Property Trilogy: A survey of the life and films of C.B est une lecture performée qui enquête sur la vie et l’œuvre de C.B., artiste aux multiples facettes, militant politique, archéologue amateur, anarchiste auto-proclamé et fondateur d’un Musée Minier.
The Private Property Trilogy: A survey of the life and films of C.B est une lecture performée en forme d’enquête sur la vie et l’œuvre de C.B., artiste aux multiples facettes, militant politique, archéologue amateur, anarchiste auto-proclamé et fondateur d’un Musée Minier.

Spell Reel

Spell Reel Filipa César / 2017, 96’, France-Portugal

Les archives filmiques du mouvement indépendantiste d’Amílcar Cabral en Guinée-Bissau, matériau fragile et incomplet retrouvé en 2011, constituent le point de départ de Spell Reel, film aux multiples strates où l’artiste portugaise Filipa César fait résonner les temporalités et les luttes passées et présentes avec un montage polyphonique de récits et d’espaces.
The film archives of the independence movement led by Amílcar Cabral in Guinea-Bissau – fragile and incomplete material rediscovered in 2011 – are the starting point of Spell Reel, a multi-layered film in which Portuguese artist Filipa César makes between the past and its struggles resonate with those of today, through a polyphonic montage of stories and places.

+ performance Palmistry

There’s a Place Beyond the Beyond I’ve Seen the Future (Yann Gonzalez, Pierre-Edouard Dumora, Alain Garcia) avec avec la DJ et productrice Sky H1

Performance documentaire imaginée par le collectif « I’ve seen the future » en collaboration avec la DJ et productrice Sky H1.
A documentary performance imaged by the collective, “I’ve Seen the Future”, in collaboration with the producer and Sky H1 DJ.